La censure

Date de l'événement : 
Jeudi 1 octobre 2015 - 08:00
Jusqu'au : 
Vendredi 13 novembre 2015 - 21:00
Lieu : 
Bibliothèque Droit Economie Management
Type : 


L’évolution des moeurs a rendu ridicules certaines interdictions d’autrefois. Qui s’offusque aujourd’hui des genoux d’une speakerine de télévision alors que la nudité s’étale partout ?

Condamnés comme défiant la morale, Les Bijoux de Baudelaire ont été chantés par Yves Montand et Léo Ferré. Les poèmes prohibés des Fleurs du Mal tout comme Le Déserteur de Boris Vian, interdit sur les ondes pendant la guerre d’Indochine, sont étudiés dans les collèges.
« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi » : article 11, déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, 26 août 1789. Aujourd’hui, le politiquement correct peut se comprendre comme une forme d’autocensure, moins voyante, plus insidieuse que les interdits qui frappèrent Gustave Flaubert ou Eugène Sue.

Où commence la censure ? Où s’arrête-t-elle ?

Peut-on tout dire ? Tout montrer ?

Certains historiens voient dans les lois mémorielles un frein à la recherche qu’ils assimilent à de la censure. D’autres pensent que toute société développe une certaine dose de censure compatible avec de nécessaires tabous. Vaste débat, toujours d’actualité, auquel invite cette exposition …



Exposition en partenariat avec Cinéfac

Galerie photo

Photos de l'exposition

Dossier de presse à télécharger : 
Image d'illustration de l'événement
Image d'illustration d'un événement